La semaine des sciences informatiques… tout au long du mois!

C’est le plus joyeux temps de l’année… bien que le « temps » ne soit pas ce à quoi la plupart des gens s’attendraient!

IMG_1227

La première semaine de décembre est connue comme étant la semaine des sciences informatiques. Cette semaine commémorative et annuelle est à l’honneur de l’anniversaire de la pionnière de l’informatique, l’amiral Grace Murray Hopper (le 9 décembre 1906). Le but principal de la semaine est la promotion de l’importance de l’informatique pour les élèves de la maternelle à la 12e année, car elle devient un champ fondamental pour chaque carrière ou domaine d’études au 21e siècle.

L’apprentissage des principes de base de l’informatique prépare les étudiant(e)s à un monde de plus en plus dominé par la technologie. Selon CODE.ORG, plus de 50% de tous les emplois dans les STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) sont des emplois en informatique. Ces emplois augmentent deux fois plus vite que la moyenne nationale. Cependant, il n’y a pas assez de diplômés pour les remplir!

À Mazo, les étudiant(e)s sont bien chanceux(euses) car ils(elles) sont exposé(e)s à la programmation, au codage, l’année longue. Le mois de décembre, cela devient un objectif encore plus important car la plupart des centres sont axés sur le code. Néanmoins, cela ne signifie pas que chaque centre se déroule devant un écran.

Les étudiant(e)s explorent présentement des codes binaires, cachant des messages secrets au sein des bracelets. Ils ont appris le braille, l’un des codes les plus importants pour ceux qui éprouvent des problèmes visuels. De même, ils ont bricolé avec le code Morse, un autre outil de communication clé, notamment au cours de situations urgentes. Pour ceux qui aiment bouger et construire, bon nombre d’élèves ont créé des séquences de danse tout en utilisant des blocs de codage laminés. D’autres élèves se sont amusés en construisant de labyrinthes LEGO, dirigeant des “Mini-Figues” du début à la fin.

IMG_4560

En ce qui a trait à la programmation traditionnelle, les possibilités demeurent quasiment infinies!

Les étudiant(e)s ont tâtonné en ligne en explorant les activités affichées par CODE.ORG visant “Une heure de code“. Les tâches préférées semblent être Minecraft, CodeSpark Academy et Code Combat.

Ils ont également exploré quelques applications de codage populaires sur les iPads de l’école. Les étudiant(e)s plus jeunes ont barboté avec Tynker. Ils se sont bien amusés en complétant les défis “Space Cadet”, travaillant la programmation en blocs, ainsi qu’en complétant des lignes de code Swift. Les étudiant(e)s juniors et intermédiaires ont appris à coder au sein de Swift Playgrounds. Ils ont travaillé à travers Apprendre à coder 1: Fondamentaux de Swift, déplaçant Blu, Byte et Hopper à travers différents niveaux/puzzles.

Les étudiant(e)s programment des robots comme l’Ozobot, le BeeBot, le Dash & Dot et le Sphero SPRK+. Les plus jeunes se servent des applications comme Blockly et Wonder, leurs permettant de naviguer, tout en leur introduisant au code sous forme de blocs. Les plus âgés apprennent comment écrire des lignes de code en utilisant Swift Playgrounds. Cela leur permet de piloter les Minidrones Parrot: Spider et Cargo. Leurs lignes de code écrites permettent au drone de décoller, de bouger à gauche, à droite, de haut en bas et d’atterrir en toute sécurité. Ils se servent également de Swift Playgrounds afin de programmer le Skoog: un instrument de musique électronique personnalisable qui a été conçu pour être inclusif et accessible.

De nouvelles photos seront téléchargées toutes les semaines…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s